alt= "légumes frais sur un étalage de marché"
Nutrition

L’alimentation hypotoxique, quésako ?

C’est avec grand intérêt qu’aujourd’hui j’aborde le sujet de l’alimentation hypotoxique. Nous sommes de plus en plus à nous interroger sur le choix de nos aliments et de la façon de les consommer. Il y a d’ailleurs tellement d’informations à ce sujet que nous ne savons plus vraiment par où commencer. 

L’alimentation, la raison de tous nos maux ?

Hippocrate disait assez justement : “Que ton alimentation soit ta seule médecine”.

C’est exactement ce que le Docteur Seignalet a fait en se penchant sur le sujet de l’alimentation et de son impact sur note santé. Ses recherches ont d’ailleurs été assez importantes puisque la conclusion tirée est que la majorité des maladies chroniques ont pour origine l’alimentation moderne

livre du Docteur Seignalet intitulé l'alimentation ou la troisième médecine

Après 20 ans de travail, suivi gracieusement plus de 2500 patients, le Docteur Seignalet a répertorié pas moins de 91 maladies réactives à sa méthode. Il collecte à lui seul plus de 80% de réussites sur ces 91 maladies. Il a, par la suite, sorti un ouvrage à ce sujet appelé “L’alimentation ou la troisième médecine”, qui est, selon moi, une ressource précieuse.

Cette méthode présente un classement des maladies en trois catégories :

  • Les maladies auto-immunes : spondylarthrite ankylosante, sclérose en plaques, maladie coëliaque…
  • Les maladies d’encrassage : fibromyalgie, goutte, schizophrénie…
  • Les maladies d’élimination : maladie de Crohn, eczéma, asthme, allergies…

L’alimentation hypotoxique ou l’alimentation ancestrale

“Les aliments inadaptés sont comme des grains de sable dans une mécanique de précision, ils détériorent nos intestins, encrassent notre sang, nos organes et déclenchent des maladies chroniques.” – Dr Seignalet

L’alimentation hypotoxique vise à soigner et ne comporte aucun danger. Elle prône la diversité et reste la plus proche possible de celle de nos ancêtres chasseurs-cueilleurs. C’est pourquoi, on la nomme parfois régime ancestral. Cette méthode tient aussi compte de la forme moléculaire des aliments, de leur qualité et pas seulement de leur quantité comme dans la diététique classique. Elle s’appuie sur un régime sans gluten, sans sucres rapides, ni lactose…

Avec l’alimentation moderne, les aliments que nous consommons ont subi de nombreuses transformations moléculaires. Habituellement considérés comme “sains”, ils sont devenus indigestes pour certains d’entre nous, comme le blé, le maïs ou encore les produits laitiers. 

Le constat d’un accroissement des allergies alimentaires, de l’intolérance au gluten et d’autres maladies plus ou moins graves est malheureusement une signification que notre métabolisme ne peut plus s’adapter à l’évolution trop rapide de nos changements alimentaires et industriels. D’ailleurs de plus en plus d’études démontrent une étroite relation entre l’alimentation moderne et certaines maladies infantiles comme l’hyperactivité, l’autisme ou encore l’anxiété.

Alors, que peut-on consommer ?

Comme indiqué juste au-dessus, l’alimentation hypotoxique préconise : 

  • la suppression totale des céréales contenant du gluten ou mutées
  • les produits laitiers sous toutes ses formes
  • les cuissons à température au-dessus de 110º
  • d’éviter les produits non biologiques
  • la suppression de tous les produits alimentaires transformés
Laits animauxLait de vache, brebis, chèvre
Fromages
Beurre
Crème fraiche
Yaourt…
Céréales dites « mutées »Blé, orge, kamut, seigle, grand épeautre
Pain, biscottes, pâtisseries, pizzas, pâtes etc.
CuissonHaute température, supérieure à 110º
Huiles raffinéesChauffées à haute température et ayant subit des traitements
Sucres et sels raffinésTous types de sucres et sels raffinés
Aliments déconseillés

Laits végétauxLait de riz, amandes, coco etc.
Crème de riz, amande, soja etc.
Purée d’oléagineux (si pas d’allergies au préalable)
Yaourt à base végétal
Céréales non mutéesRiz, châtaigne, quinoa, manioc, pois chiche, sarrasin
Tous les produits à base de ces céréales
CuissonCuisson vapeur, à l’étouffée ou bien, crue !
Huiles non raffinéesPremière pression à froid et de culture biologique
Sucres et sels non raffinésTous types de sucres et sels non raffinés
Aliments conseillés

On privilégiera les aliments les plus naturels possibles, de culture biologique et raisonnée. Si vous consommez de produits animaux, privilégiez les animaux d’élevage en pleine nature et les poissons sauvages. 

En ce qui concerne les carences, soyez rassurés ! Avec l’apport proportionnel des glucides, lipides et protides, vous recevrez tout ce qui est nécessaire à une alimentation équilibrée et énergétique. Idem pour les vitamines et minéraux, vous ne manquerez de rien au vu de la place importante d’une consommation de produits crus.  Enfin, pour l’apport en calcium, les idées reçues d’une assimilation possible uniquement par le lait animal ne sont plus acceptables lorsque l’on sait que beaucoup de sources végétales comme les pois chiches, le broccoli, les noisettes ou encore les amandes sont plus riches en calcium que le lait animal. 

Quelques conseils…

Si vous souhaitez vous lancer, voici quelques conseils pour ne pas se jeter trop vite dans cette nouvelle aventure :

  • Préparez-vous psychologiquement, n’hésitez pas à vous faire aider et vous renseignez à ce sujet.
  • Supprimez tous les aliments de vos placards susceptibles de vous faire craquer.
  • Mettez en place des menus hebdomadaires pour ne pas vous perdre et manquez d’inspiration.
  • Si possible, préparez vos déjeuners en amont pour ne pas craquer lors des déjeuners au travail. Sinon, privilégiez les crudités, les cuissons vapeurs sans sauce, le poisson vapeur et la viande “bleue”.
  • N’ayez pas peur de signaler au restaurant que vous ne consommer ni de gluten ni de lactose. De plus en plus d’endroits proposent des alternatives au plats indiqués ou ont même des menus sans gluten/sans lactose.
  • Acceptez les réactions physiologiques possibles telles que les maux de tête, le dérangement intestinal, les douleurs accentuées etc. Bien que ce ne soit pas agréable, c’est tout à fait normal ! Le désencrassage est entrain d’opérer et ce n’est que passager…

Plus vous porterez attention à la qualité de votre alimentation, plus celle-ci se répercutera sur le reste de votre personne. Une meilleure santé physique aura comme conséquence une meilleure qualité de vie et de gestion de vos émotions. 

Une question ? Envie d’échanger ? 

Laisse moi un commentaire juste en dessous !


		

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s