alt= "asthme respirer naturopathie sainté"
Au quotidien

Asthme : mieux respirer avec la Naturopathie

4 millions de Français sont touchés par l’asthme et 1000 personnes en meurent chaque année. L’asthme est une maladie de plus en plus répandue et directement liée aux évolutions de notre société actuelle. Comment mieux gérer l’asthme ? Quelles sont les méthodes naturelles pour diminuer les symptômes ? On y répond tout de suite, dans ce nouvel article.

Qu’est-ce que l’asthme ?

L’asthme est une maladie respiratoire chronique qui se manifeste par des crises plus ou moins fréquentes et intenses. Généralement liées aux allergies, l’asthme provoque une inflammation des voies respiratoires dont les crises sont signe d’une aggravation des symptômes.

La crise d’asthme se traduit par l’ouverture des bronches de plus en plus réduite dû à l’inflammation. Les muscles des parois bronchiques se contractent et donc, l’air a du mal à circuler. Les symptômes sont généralement :

  • Difficulté à respirer ;
  • Essoufflement régulier (dyspnée) ;
  • Respiration sifflante ;
  • Toux sèche (principalement pendant la nuit ou après un effort physique) ;
  • Sensation d’oppression de la cage thoracique.

Qu’est-ce qui affaiblit le système immunitaire ?

L’asthme peut être déclenché par l’inhalation d’allergènes, la pollution, la cigarette, une infection virale ou parfois même, certains médicaments. Les antécédents familiaux sont aussi une source importante, car ils augmentent considérablement le risque de développer de l’asthme.

Une alimentation inadaptée (comme une intolérance aux produits laitiers ou au gluten), la prise excessive d’antibiotiques ou la consommation accrue de tabac peuvent avoir des répercussions sans précédent sur la sphère pulmonaire et ORL.

Gérer l’asthme naturellement

Il va de soi qu’il est important de suivre les recommandations faîtes par votre médecin traitant, mais bouder les conseils naturopathiques ne sont pas recommandés non plus. La combinaison des deux permettront d’espacer voire de diminuer considérablement les crises d’asthme, et ainsi, vous permettre d’avoir une vie quotidienne plus douce et moins contraignante.

L’alimentation

Dans le cadre des pathologies bronchiques, la Naturopathie revoit l’alimentation pour supprimer les produits générateurs de toxines colloïdales (ou colles) qui augmentent la formation de mucus.


Il est d’ailleurs recommandé d’opter pour une alimentation hypotoxique. Je vous renvoie directement à mon article à ce sujet où je vous explique ses principes et en quoi cela a un effet bénéfique sur les maladies auto-immunes, d’encrassage et d’élimination (dont l’asthme fait partie).

Pour soutenir le système immunitaire, il est important de favoriser une alimentation à base végétale pour bénéficier des propriétés anti-inflammatoires et tonifiantes des végétaux.

Évitez le sucre et aliments transformés
Les viandes/poissons/oeufs de mauvaises qualités, non françaises et nourris aux grains
Les huiles végétales et les margarines
Supprimez les produits laitiers au maximum, surtout s’il y a une intolérance, idem pour le gluten
Les allergies alimentaires cachées sont souvent les déclencheurs, prêtez attention à comment vous réagissez avec le soja, les oeufs, les noix etc.
A éviter
Les légumes et fruits frais qui sont particulièrement riches en antioxydants et bêta-carotène
Les viandes/poissons/oeufs biologique et nourris à l’herbe
L’huile d’olive, de coco, le beurre clarifié
Les aliments riches en omégas-3
Les aliments riches en probiotiques et prébiotiques pour renforcer la santé intestinale, et donc… le système immunitaire
A privilégier
alt= "asthme sport running santé"

L’activité physique

Bien que l’exercice physique soit généralement source de crise d’asthme, la pratique d’un sport ne devrait pas être laissé de côté. Une activité adaptée est parfois même très bénéfique dans la gestion des symptômes, comme par exemple le Yoga ou encore le Pilates pourraient contribuer à diminuer la consommation de médicaments tant sur le plan psychologique que physiologique.

La vitamine D

La vitamine D a de nombreux intérêt dont celui de favoriser l’assimilation du calcium, on en parle d’ailleurs dans mon dernier article sur l’histoire cachée du lait de vache. Mais plusieurs études ont décelé un lien entre le taux de vitamine D et le développement de l’asthme.

En effet, un taux de vitamine D trop faible serait en partie à l’origine de l’asthme, des rhinitis allergiques ou encore de la respiration sifflante chez les enfants. (1) Elle serait aussi en corrélation avec le développement pulmonaire et le système immunitaire, ainsi un taux de vitamine D normal pourrait aider à diminuer la sévérité de l’asthme et des allergies. (2,3,4) Une supplémentation en vitamine D conjointement avec le traitement conventionnel pour l’asthme pourrait aider et réduire les symptômes et la fréquence des crises d’asthme.

Conclusion

Bien qu’il soit tentant de se tourner vers les solutions les plus naturelles, assurez-vous de toujours consulter un professionnel de la santé avant de prendre tout type de supplément nutritionnel et d’essayer des méthodes plus naturelles dont vous ignorez les effets sur votre corps.

Une question ? Envie d’échanger ? 

Laisse moi un commentaire juste en dessous !

1 réflexion au sujet de “Asthme : mieux respirer avec la Naturopathie”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s